Informations sur le Burkina Faso




Burkina Faso


Le Burkina Faso, "terre des hommes honnêtes", est situé en Afrique de l'Ouest, dans la région subsaharienne du Sahel. Elle compte 15 millions d'habitants, n'a pas d'accès à la mer et dispose de peu de ressources naturelles et de peu d'industries. La déforestation et la désertification progressive sont la cause de terribles sécheresses qui compromettent une agriculture déjà de subsistance. Autour de la capitale Ouagadougou, une zone de plus de 70 km a été créée complètement dépourvue d’arbres, détruite par les habitants qui utilisent le bois comme source presque unique d’énergie. La dégradation rapide de la végétation, combinée à des précipitations torrentielles et souvent irrégulières, contribue à l'érosion et à la perte de fertilité du sol. Les terres arables ne représentent que 13% de la superficie totale du pays. Tout cela fait du Burkina Faso l'un des pays les plus pauvres du monde, avec une espérance de vie de 52 ans et des taux de mortalité infantile élevés. Seulement 37% des hommes et 17% des femmes savent lire et écrire. Il y a un médecin pour 30 000 habitants ... Mais le Burkina est aussi un pays fascinant, avec 65 groupes ethniques vivant ensemble sans conflit, cultivant des cultures riches et variées. Les groupes ethniques les plus nombreux sont ceux des Mossi, des Peul, des Goumantché, des Bobo et des Gourounsi. Les principales religions sont les musulmans (50%), les animistes (40%) et les chrétiens (10%).



La capitale Ouagadougou allie modernité et style de vie traditionnel, depuis les grands hôtels, les locaux et le siège des institutions internationales jusqu'aux quartiers périphériques qui ressemblent beaucoup à la copie moche des villages. Deux événements internationaux majeurs ont lieu dans la ville, le FESPACO, le festival panafricain du film et de la télévision, d’une durée de deux ans, et le SIAO, le salon annuel de l’artisanat.


Situation politique

Le Burkina Faso est une république dotée d'une constitution démocratique. Depuis l'indépendance totale obtenue en 1960, le paysage politique est dominé par l'Organisation pour la démocratie populaire / Mouvement ouvrier. La période qui a suivi l'indépendance de la France a été caractérisée par une forte instabilité politique qui a provoqué cinq coups d'État en vingt ans. Le plus important est celui qui a amené en 1983 Thomas Sankara au pouvoir, champion de la lutte contre la corruption, de l'émancipation des femmes, mais surtout de l'amélioration économique du pays. En 1987, un nouveau coup d'Etat met fin à la règle et à la vie de Thomas Sankara. Le pays a connu une transition difficile vers des réformes démocratiques qui ont conduit à la reconnaissance officielle des partis politiques et aux élections présidentielles. Le 30 octobre 2014, Blaise Compaoré, l'un des présidents les plus anciens de l'Afrique, a annoncé sa démission après 27 ans de pouvoir. Cette annonce intervient après que des milliers de Burkinabés soient descendus dans les rues pour protester contre la tentative de modification de la constitution, permettant à Compaoré de rester en poste pour un cinquième mandat consécutif. La situation politique actuelle est toujours en voie de stabilisation, le diplomate Michel Kafando dirigeant le pays jusqu'à la convocation de nouvelles élections.






Overview


Overview

Overview






BONNES NOUVELLES! Espérons ...

Feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour le premier vaccin au monde contre le paludisme. Une nouvelle saluée par la célébration des scientifiques en Afrique: le comité d’experts Ema (Chmp) a exprimé un avis positif sur l’utilisation de Mosquirix * en dehors de l’Union européenne, dans les pays où le paludisme est endémique, en raison de la vaccination des enfants de 6 semaines à 17 mois. Il est efficace contre le parasite à l’origine de la maladie, mais aussi contre l’hépatite B et est sans danger. À la base du vaccin, il existe 30 années de recherche, illustrées par les quelque 230 000 pages de données soumises à l’AMA.  Leggi intero articolo






Overview





Mario Giro - La baise miraculeuse au burkinabé

Il y a quatre ans, les plus de cinq années du régime de Blaise Compaoré ont été "anéanties" par le "printemps" qui est tombé sur les places des villes du Burkina Faso. Un cas exemplaire, non seulement en Afrique, de la capacité de la société civile organisée.

L’affaire sénégalaise de Y'en a Marre est peut-être la plus articulée parmi les organisations de la société civile africaine actuelle. Mais pas le seul. Une autre réussite du civisme africain est celle de Balai Citoyen du Burkina Faso, qui a su mobiliser les jeunes et les étudiants jusqu'à la chute du président Blaise Compaoré. Contrairement à l'effervescence sénégalaise, au Burkina, tout semble calme, les villes, les gens, les rues. En réalité, c'est un pays avec une longue tradition de "mouvementiste". Le premier coup d’état, en 1966, est une réaction au soulèvement populaire des syndicats contre le régime de Yaméogo, accusé de corruption et de népotisme. Les militaires se disputèrent le pouvoir jusqu'en 1983, date à laquelle Thomas Sankara émergea et fut consacré au mythe. Depuis près de cinq ans, Sankara cherche à changer le pays (d'où son nom: d'Alto Volta au Burkina Faso, "le pays des hommes à part entière") en adoptant les dictats marxiste et maoïste. Il est tué lors d'un putsch dirigé par son second, Compaoré. Malgré la dureté de sa politique, Sankara reste toujours légendaire pour son austérité de vie, son indépendance et sa simplicité idéologique, au même titre que Lumumba, Cabral ou Che Guevara. Au contraire, Compaoré est un pragmatiste qui guide prudemment le Burkina - État sahélien et pauvre - dans les éléments du libéralisme, de la mondialisation et du terrorisme sahélien. Même si le pays se stabilise et acquiert son statut international, la fin de Sankara ne sera jamais pardonnée, de même que le népotisme et les profits illicites. L'affaire obscure de l'assassinat du journaliste d'opposition Norbert Zongo, survenue en 1998, le poursuit également. Contrairement à Sankara, il n'a jamais été aimé, peut-être respecté, mais finalement détesté. En mai 2014, le président, fort de plus de 25 ans au pouvoir, a fait un geste risqué qui a déclenché un changement: modifier la Constitution pour obtenir un nouveau mandat. La rupture avec les jeunes générations est immédiate: des milliers de personnes descendent dans les rues, d'abord à Bobo-Dioulasso, la deuxième plus grande ville du pays, puis à Ouagadougou, la capitale, et ailleurs. Tout le monde tient le balai de raphia africain: c'est la naissance du citoyen balai qui veut "éliminer" la corruption et le népotisme. C'est un crescendo jusqu'en octobre, quand un million de jeunes sont à Ouagadougou dans la rue en criant "touche pas à ma Constitution!". La même opposition politique est prise de court et tente de chevaucher le mouvement. La réforme est retirée, mais les jeunes veulent maintenant que Compaoré parte. Le 30 octobre, ils attaquent et brûlent le Parlement, les bureaux de la télévision, le siège du parti au pouvoir, les maisons des puissants, etc. Dominé par les événements, le 31 octobre, le président démissionna et quitta le pays. Balai Citoyen a gagné, mais n'entre pas dans le gouvernement: il est constitué comme un chien de garde des nouveaux dirigeants sous le slogan: "Regarder, organiser la lutte, promouvoir la conscience civique".






QDrum: Réinventer la roue

Un objet brillant, un réservoir en plastique en forme de roue pouvant contenir jusqu'à 75 litres d'eau. Il est facilement transportable en le faisant glisser avec une corde. Produit depuis 1993 en Afrique du Sud par son inventeur Pieter Hendrikse, il est capable de changer la vie de millions de personnes. Plus d'informations: www.qdrum.co.za








Conquérir le désert

La technique agricole du zaï est ancienne et efficace, ce qui dans la langue mossi signifie «fosse». Il consiste à creuser des trous de 30 cm de profondeur sur 20 de large, à les remplir avec de la bouse de chèvre mélangée à de la cendre et des feuilles sèches, puis à les semer. Puis il attend la pluie, les cuvettes jusqu'à la dernière goutte. Le pionnier de cette conquête du désert est le burkinabè Yacouba Sawadogo. www.theguardian.com www.thepermaculturepodcast.com




Overview


Overview



























Overview
Overview




Overview




Overview

Images d'un monde paysan





DON




Associazione Fitil Onlus Banca Etica, Roma IBAN IT43P0501803200000011535556
BIC SWIFTCCRTIT2T84A